Nouveau Mitsubishi L 200, le confort en plus

Essais

Le tout nouveau Mitsubishi L 200, décliné en cabine approfondie et double cabine, est un pick-up puissant, abouti et très performant. L’accent a été mis sur le confort à bord, et c’est tant mieux !

Un pick-up est en quelque sorte un trois en un. C’est d’abord une voiture, c’est aussi un vrai 4×4 et c’est enfin un véhicule de transport, presque un petit camion avec sa benne à tout faire. Cet ensemble fait du pick-up un véhicule polyvalent, un authentique utilitaire et par extension un vrai véhicule de loisirs. Les pick-up sont d’ailleurs sous vent portant. Marché niche mais secteur dynamique, ce monde multiplie les nouveautés. Renault lance son Duster pick-up et dévoilera son premier grand pick-up dans quelques semaines. Nissan arrivera bientôt avec son nouveau Navara et Fiat suivra le mouvement l’an prochain, tout comme Toyota et son Hi-Lux. En attendant, c’est Mitsubishi qui ouvre le bal en présentant la cinquième génération de son L 200.

Mitsubishi L 200

En France, Mitsubishi vise 1500 ventes de L 200 en année pleine.

 

Ce nouveau véhicule est décliné en deux versions : la cabine approfondie, baptisée Club Cab, et le double cabine, dénommé King Cab. Ce qui veut dire que la version simple cabine disparaît du catalogue. Les deux modèles 2015 s’affichent autour de 5,20 mètres de longueur, sachant que le King Cab est un tout petit peu plus long. La longueur de benne est de 1,85 m. sur le Club Cab et de 1,52 m. sur le King Cab pour une largeur commune de 1,47 m., ce qui représente une surface utile de 2,72 m2. sur le premier et de 2,23 m2. sur le second. Dans tous les cas, la charge utile est supérieure à une tonne et la capacité de remorquage est de 3 tonnes avec une remorque freinée (750 kilos dans le cas contraire).

 

Mitsubishi L 200

Le nouveau Mitsubishi L 200 est désormais proposé en version cabine approfondie et double cabine. Le modèle simple cabine disparaît du catalogue.

 

Mitsubishi L 200: Vraie nouveauté

Voilà sur le plan des critères généraux de ces pick-up, qui, à peu de chose près, conservent ceux de l’ancienne génération. Pour le reste, le L 200 est une vraie nouveauté. A un point tel qu’il aurait carrément pu changer de nom tant il est sans rapport avec l’ancien modèle. C’est bien simple, annonce le constructeur, il ne possède pas de composant commun avec son prédécesseur.

Mitsubishi L 200 détail 1

Deux lignes directrices ont prévalu à la conception de ce nouveau L 200 : « L’amélioration des performances existantes et la rupture technologique », évoque le constructeur. Fichtre ! Mais qu’est-ce qu’une rupture technologique ? Un ensemble d’éléments novateurs qui renvoie la version précédente au rang de véhicule d’un autre âge. Sur le nouveau L 200, cette rupture est incarnée par sa conception même, ses motorisations, ses boîtes de vitesses et ses capacités.

Mitsubishi L 200

Prenons quelques exemples. Le nouveau moteur est en aluminium. Il était auparavant en fonte. Le gain de poids est de 30 kilos. La  caisse est réalisée en acier haute résistance. C’est léger et très résistant. Au bilan, le poids du L 200 est contenu. « Le plus lourd de tous pèse 1875 kilos » explique le constructeur. « A titre de comparaison le plus lourd des Volkswagen Amarok est à 2400 kilos ».

 

Le confort en progrès

Second volet, l’amélioration des performances existantes. Autrement dit, faire mieux sans tout changer. Sur le plan du style, le L 200 évolue… dans la continuité. Rien de révolutionnaire mais une évolution du design général pour que le L 200 soit perçu plus solide mais aussi « plus viril », pour répondre ainsi à la demande des clients. Il adopte d’autre part des portes antagonistes sur la version Club Cab, et c’est tout de même bien pratique. A bord, et c’est là le grand point fort de ce nouveau pick-up, le confort est en net progrès. Les nouveaux sièges conducteur et passager, sont enfin dignes de ce nom et assurent une bonne assise et un bon maintien.

 

Mitsubishi L 200 intérieur

Le L 200 gagne surtout en confort par rapport à l’ancien modèle.

 

Le nouveau L 200 offre également un bien meilleur agrément général qu’auparavant. Moins de vibrations, (un peu) moins de bruit, meilleure position de conduite, c’est tout bénéfice. En fait, explique Mitsubishi, « le nouvel habitacle a d’abord été pensé SUV puis appliqué au pick-up ». C’est d’ailleurs la grande tendance du moment, et on le verra plus encore dans quelques semaines : les pick-up se prennent désormais pour des SUV. Il est vrai que les finitions et les équipements tiennent du monde de l’automobile. Dans l’habitacle, les garnitures chromées sont bien plus présentes qu’auparavant et les inserts noirs ajoutent un touche de classe. L’écran central est nettement plus grand, le volant, réglable en hauteur et en profondeur, a été redessiné, quelques plastiques moussés font leur apparition mais c’est presque un détail tant ils sont rares. Le L 200 adopte l’ouverture des portes et le démarrage mains-libres, le port USB, le tuner radio numérique, les phares au xénon avec des feux de jours à Led intégrés ou encore la caméra de recul ; bref, tout ce qui fait un véhicule moderne, fonctionnel et confortable. A l’arrière, sur le King Cab, les places assises gagnent également en confort grâce à une meilleure inclinaison des dossiers. Comment ? En partie grâce à la « J-Line », l’une des signatures du L 200, et qui n’est autre qu’une séparation en forme de « J » entre la cabine et la caisse. C’est élégant extérieurement et cela apporte un net gain de confort à l’arrière.

 

Deux puissances

Venons-en aux motorisations. Le L 200 accueille un nouveau moteur 2,4 litres turbo Diesel Common Rail développant 154 ou 181 chevaux. Ce bloc est couplé à une nouvelle boîte de vitesses à six rapports ou à une nouvelle boîte automatique à cinq rapports. Des motorisations sans surprises à l’usage, agréables et suffisamment puissantes. Mitsubishi met surtout en avant les faibles émissions de CO2 de son L 200 : moins de 170 gr/km avec le 154 chevaux contre 199 gr/km sur l’ancien. Une belle chute due en partie aux innovations technologique et au poids contenu du L 200. Les consommations sont en baisse et donc les émissions polluantes aussi. Signalons tout de même qu’il s’agit de motorisations conformes aux normes Euro 5 b et non Euro 6.

Mitsubishi L 200 intérieur 2

Le L 200 est proposé avec cinq niveaux de finition. Inform Clim, Invite, Intense, Instyle BVM, qui est une nouveauté, et Instyle BVA. Le L 200 cabine approfondie ne peut accueillir que les trois premiers tandis que le double cabine n’est pas proposé en finition de base Inform Clim.

S’il est un reproche à adresser aux pick-up, à tous les pick-up, c’est bien leur prix. Le Mitsubishi L 200 ne déroge pas à la règle. Les prix démarrent à 27 480 € TTC pour le L 200 Club Cab en finition Inform Clim et vont jusqu’à 39 950 € TTC pour le modèle Double Cab en finition Instyle avec la boîte automatique (lire encadré).

 

Très orienté loisirs

A l’essai, le L 200 est convaincant. Bien sûr, c’est un mastodonte, qui préfère les grands espaces aux ruelles et rues encombrées. Une fois le gabarit intégré, il est facile à conduire. La boîte mécanique est agréable, même si les rapports se montrent longs ; la boîte automatique est sans reproche, elle est même parfaitement adaptée à ce type de véhicule. Au démarrage et sur les relances, le moteur grogne toujours un peu. Sur la route, c’est royal. En tout-terrain, le L 200 apporte ce qu’on lui demande. De la puissance et de l’aisance. Le confort est de bon niveau, en toute utilisation, l’instrumentation de bord très complète. C’en est même un peu trop… en tous cas pour un véhicule à vocation utilitaire. Car voilà en fait le seul défaut de cet impérial L 200. Il n’est pas à proprement parler un véhicule bon à tout faire. D’ailleurs, une nouvelle appellation fait son apparition pour ce type de véhicule, « Sport Utility Truck ». Ainsi présenté, ainsi équipé et à un tel tarif, le L 200 tend donc nettement vers le véhicule de loisirs. Reconnaissons qu’il serait presque dommage de faire travailler un si bel engin…

Mitsubishi L 200

Le marché des pick-up va être très vite encombré. « Mais c’est une porte vers les marchés émergents et de plus, un pick-up est très rentable pour un constructeur », expliquent les responsables de Mitsubishi. Voilà qui a le mérite d’être clair.

Avec boîte courte

Le Mitsubishi L 200 est proposé avec la transmission intégrale permanente Super Select, avec contrôle électronique de motricité via une molette et disposant d’une boîte courte. Cette transmission intégrale Super Select 4WD-II permet au conducteur de choisir la loi de transfert la plus appropriée au terrain et aux conditions de conduite. Il est possible de passer de deux à quatre roues motrices sans s’arrêter (en-dessous de 100 km/h). L’avantage du Super Select tient dans son mode « 4H » transmission intégrale permanente. Toujours rare sur le segment, surtout avec une gamme de rapports courts, il peut être utilisé à n’importe quelle vitesse et sur n’importe quelle surface. Le Super Select 4WD II augmente l’adhérence quand la benne est vide. Il comprend un verrouillage de différentiel central mais contrôle aussi la distribution de couple sur les trains avant et arrière en mode 4H pour une maniabilité accrue. Un verrouillage de différentiel arrière est aussi disponible en option.

 

Franchissement de gué : 600 mm

Angle d’approche : 30°

Angle de fuite : 22°

Angle ventral : 24°

 

Les tarifs du Mitsubishi L 200

L 200 Club Cab

Inform Clim : 27 480 €

Invite : 28 950 €

Intense : 32 700 €

 

L 200 Double Cab

Invite : 31 400 €

Intense : 35 300 €

Instyle BVM : 38 250 €

Instyle BVA : 39 950 €

 

 

Fiche technique du Mitsubishi L 200

Moteur

2,4 l. turbo Diesel Common Rail

Euro 5 b

 

Puissance 

154 ch (113 kW) à 3500 tr/mn

Couple

380 Nm de 1500 à 2500 tr/mn

Consommation

Cycle urbain : 7,6 l.

Extra-urbain : 5,7 l.

Cycle combiné : 6,4 l.

CO2 : 169 gr/km

 

Puissance 

181 ch (133 kW) à 3500 tr/mn

Couple

430 Nm à 2500 tr/mn

Consommation

Cycle urbain : 8,1 l.

Extra-urbain : 5,7 l.

Cycle combiné : 6,6 l.

CO2 : 173 gr/km

 

Suspensions

Avant : triangles indépendants à ressorts hélicoïdaux

Arrière : essieu rigide avec suspensions à lame

 

Dimensions du Mitsubishi L 200

Club Cab

Empattement : 3000 mm

Longueur : 5195 mm

Largeur : 1785 mm

Hauteur : 1775 mm

PTAC : 2850 kg

Charge utile : à partir de 1010 kg

Garde au sol : 200 mm

Rayon de braquage : 5,9 m.

Remorquage (freinée) : 3000 kg

Remorquage (non freinée) : 7750 kg

 

Double Cab (Intense, Instyle BVM et BVA)

Empattement : 3000 mm

Longueur : 5205 mm

Largeur : 1785 mm

Hauteur : 1780 mm

PTAC : 2905 kg

Charge utile : 10365 kg

Garde au sol : 205 mm

Rayon de braquage : 5,9 m.

Remorque (freinée) : 3000 kg

Remorque (non freinée) : 750 kg

 

 

 

Richard Pizzol

Back to top

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.