Blog

Latest Industry News

Peugeot 2008 : le crossover s’embourgeoise

Actus Essais

La Peugeot 2008 s’inscrit dans le nouveau créneau à succès des petits crossover. Moins clinquante que le Renault Captur, la petite dernière du Lion mise sur une certaine classe et dispose de nombreux atouts.

 

 

Les petits crossover sont la grande tendance du moment. A la croisée de nombreux chemins, entre les SUV, les breaks et les monospaces compacts, ces voitures ont nettement le vent en poupe. Au passage, coup de chapeau à Nissan, initiateur de la tendance et pionnier en la matière avec le Juke. Renault a  récemment pris le pli avec le Captur. Peugeot embraye presque aussitôt en  proposant la toute nouvelle 2008. Si cette nouveauté est appelée à remplacer la 207 SW, elle n’est seulement une version break de la 208. La 2008 possède un caractère propre, presqu’une signature, et s’affirme plus nettement comme un petit crossover et un peu moins comme un break. Quoiqu’il en soit, gageons que cette nouvelle voiture va rencontrer un succès… mérité. Elle bénéfice de très nombreux atouts et a les moyens d’apporter une très sérieuse concurrence aux modèles précités.

 

Plus sobre

 

La Peugeot 2008 s’inscrit en contraste assez net avec le Nissan Juke et le Renault Captur. Chez Peugeot, point de carrosserie un brin tarabiscotée, point de couleurs vives au catalogue et peu de possibilités de personnalisation. La Peugeot 2008 mise sur une relative sobriété et une certaine élégance, sans être pour autant ni fade ni neutre. Le décrochement du toit, les optiques, les chromes et quelques éléments d’équipements intérieurs sont autant de signes de reconnaissance originaux et séduisants. La 2008 est en fait moins clinquante que ces concurrentes. En semblant se placer vers le haut de gamme, elle embourgeoise la famille des crossover et s’adresse donc à une autre clientèle.

 

 

Tout pour le volume

 

Même si elle dispose d’une personnalité propre, la Peugeot 2008 possède bien entendu l’ADN de la 208. Côté architecture, l’empattement de 2,54 mètres est le même mais la 2008 grandit un peu : elle est plus longue de 20 centimètres et la hauteur de caisse est relevée de 36 millimètres. Au bilan, la 2008 mesure 4,16 mètres de long pour 1,55 m. de haut et 1,74 m. de large. A empattement identique, cette longueur augmentée bénéficie uniquement au volume du coffre et c’est sur ce point que le 2008 rejoint la famille des petits breaks. Ce volume est de 360 dm3 sous tablette. La banquette modulaire 1/3-2/3 permet de faire varier le volume qui peut aller jusqu’à  1,2 m3. La modularité est d’ailleurs très astucieuse. Un appui sur la commande située en haut de dossier arrière suffit à faire basculer le dossier. Dans la foulée, l’assise s’escamote automatiquement de quelques centimètres. Cette astuce permet d’obtenir un plancher totalement plat. Pour faciliter la manipulation d’objets, le plancher est équipé de cinq rails qui courent du seuil aux sièges avant. Six crochets chromés permettent d’arrimer des charges en toute sécurité. Ce coffre offre également deux espaces de rangement sur les côtés, avec une sangle de maintien et un filet de rangement, et un espace complémentaire de 22 dm3 sous le tapis de coffre. Pour couronner le caractère petit break de la 2008, l’accès à ce coffre se fait par un large ouverture rectangulaire. Le seuil de chargement est à 60 centimètres. A titre de comparaison, le volume utile sous tablette est supérieur à celui du Juke mais légèrement inférieur à celui du Renault Captur, s’affichant à 377 dm3. Par rapport à la concurrence, la modularité de la 2008 est bien pensée. Elle bénéficie d’un grand volume, facile à exploiter.

 

 

A l’aise

 

A bord, l’habitabilité est la même que sur la 208. Autrement dit, l’ensemble des occupants seront à l’aise, même à l’arrière avec une très bonne garde au toit. Le conducteur bénéficie d’un fauteuil ajustable en profondeur, hauteur et inclinaison. La seule surprise vient de ce fameux petit volant qui adopte une forme ovale. Cela surprend au début lors des manœuvres.  Côté finition, la 2008 se distingue de la 208 par une console centrale spécifique et par un frein à main de type aviation.  Pour le reste, c’est tout pareil. La qualité des finitions est immédiatement perceptible. Volontiers raffinée, elle confirme le statut de la 2008, plus orienté haut de gamme que ces concurrentes. L’équipement de série est tout à fait correct, même dès le premier niveau de finition.

 

 

Parfaite sur la route

 

Comme sa petite sœur, la 2008 bénéficie d’un excellent comportement routier,  supérieur aux autres modèles équivalents. Il y a même une agilité et un petit côté sportif pas désagréable du tout. Côté moteur, le haut de la gamme est actuellement occupé par le 1.6 VTi de 120 chevaux. Ce bloc quatre cylindres essence apporte des reprises saines et franches, mais s’avère un peu trop bruyant à haut régime. Ce moteur sera remplacé dès l’an prochain par un trois cylindres turbo développant 110 et 130 chevaux.

 

 

Dans l’ensemble, Peugeot propose un très large choix de motorisations. Essence et diesel, ces moteurs couvrent une large plage de puissance allant de 82 à 120 chevaux. Le cœur de gamme sera occupé par la version HDi 92 chevaux. Peugeot dote désormais les motorisations essence du très efficace Stop&Start de la marque. La rapidité de réaction de ce système est assez stupéfiante. Après une phase d’arrêt, le moteur redémarre de façon quasi instantanée, sans bruit ni vibration, ce qui incite le conducteur à rester le plus longtemps possible avec le moteur coupé. Le constructeur estime à 15 % les économies de carburant ainsi réalisées.

Si la 2008 n’existe pas en version 4×4, elle est proposée avec le Grip Control, autrement dit une motricité renforcée. Ce système permet de se jouer de situations délicates mais pas trop difficiles tout de même. Il s’adapte au terrain rencontré en agissant sur les roues avant selon différents modes, neige, tout-Chemin, sable ou ESP Off. Le conducteur n’a pas à intervenir mais il peut le faire s’il le souhaite en choisissant le mode voulu grâce à une molette située sur la console centrale.

 

C’est tout bon !

 

Au bilan, la Peugeot 2008 est une voiture très séduisante,  bénéficiant d’excellentes qualités routière, d’un confort notable et d’une qualité de finition tirant vers le haut de  gamme. Élégante sans être clinquante, affichant un certain standing, elle se démarque assez nettement des autres modèles similaires tout en restant à des prix raisonnables. Clairement, la Peugeot 2008 apporte une concurrence très sérieuse dans l’univers des crossover : les Captur et autre Juke n’ont qu’à bien se tenir !

 

Richard Pizzol

Photos D.R

 

Back to top

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.