Une Dacia Dokker sous la Renault Kangoo argentine

Actus

L’actualité utilitaire ne concerne pas que l’Europe. Dans un grand nombre de pays, certains modèles connus sur le vieux continent sous certaines appellations sont vendus avec d’autres noms. Parfois même, sous d’autres marques. Depuis peu, c’est le cas du Dokker de Dacia, désormais vendu en Argentine en tant que Renault Kangoo. Bizarre, me direz-vous ?

 

Une habitude internationale

 

Cela n’a rien de très exceptionnel. En effet, le constructeur automobile roumain est une filiale du groupe français. Les véhicules Dacia sont commercialisés sous la marque Dacia en Europe, mais sous la marque Renault dans le reste du monde. Du coup, cela n’a rien d’inhabituel de voir la Dacia Dokker être commercialisée en Argentine sous le nom de Renault Kangoo.

En Europe, acheter une Dacia, c’est acheter futé et pragmatique. La marque, considérée comme bas de gamme en Europe, ne reflète pas le prestige que souhaite renvoyer la marque au losange. Par conséquent, Renault opère une certaine différenciation pour ne pas nuire à l’image de marque. Pourtant, dans le reste du monde, l’image de Renault est si forte qu’il est inutile d’opérer cette différenciation. Non seulement les produits correspondent aux besoins de la clientèle locale, mais ils bénéficient de l’aura et de l’image de Renault.

De surcroît, cela répond à une continuité en l’espèce. Le Renault Kangoo se vend en Argentine depuis plus de 21 ans. Renault avait tout intérêt à capitaliser sur le nom de son véhicule fétiche, déjà connu par la clientèle Argentine. Qui plus est, le Dokker est plus moderne que la deuxième génération du Kangoo.

 

Bonne pratique

 

D’autant plus que cette tradition chez Renault s’avère payante. En effet, bénéficier de l’image de Renault à l’international booste les ventes. Concrètement, ceci permet à la marque au losange de vendre davantage de voitures en Asie, ou encore en Amérique du Sud mais aussi en Afrique.

Par ailleurs, ceci permet d’éviter de revendre les vieux modèles hors d’Europe. En effet, en Amérique du Sud, certains modèles viennent tout juste d’arriver sur le marché. L’exemple le plus parlant est certainement au coeur de notre article, avec le Dacia Dokker vendu sous le nom de Renault Kangoo. Celui-ci remplace la première génération du Kangoo débutée en Europe en 1997. Donc ce tour de passe-passe de noms n’a rien d’inhabituel, a fortiori s’il s’avère payant.

Back to top

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.